Former ses salariés n’a rien d’un passe-temps inutile. La formation professionnelle est un outil permettant d’acquérir ou de développer des compétences, d’actualiser des connaissances, d’adapter les salariés aux évolutions de poste et donc de développer la performance.

Le bilan de compétences

Tous les salariés du secteur privé, ainsi que les demandeurs d'emploi, peuvent bénéficier d'un bilan de compétences afin d'analyser leurs compétences professionnelles et personnelles. C’est au salarié de choisir l’organisme qui réalisera son bilan. Si le bilan a lieu sur le temps de travail, le salarié peut utiliser son compte personnel de formation (CPF) pour que sa rémunération soit maintenue. Le bilan de compétences se déroule en trois étapes. La première phase permet d’analyser le besoin de l’intéressé. Puis, la construction de son projet professionnel est effectuée dans une seconde phase où sa performance est mesurée. Enfin, dans une troisième phase, les résultats de l’étude lui permettent de recenser les conditions et moyens favorisant la réalisation des projets professionnels.

Compte personnel de formation

Afin de permettre à tous les salariés d’avoir accès à la formation, un compte personnel de formation (CPF), à caractère strictement individuel tout au long de leur vie active, a été créé. Les salariés, les professions non salariées, les conjoints collaborateurs et les personnes à la recherche d’un emploi disposent d’un compte. Le CPF est alimenté automatiquement tous les ans proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l'année par un salarié dans la limite d'un plafond (Cas général 5000 euros). Ce compte étant lié personnellement au salarié, ce dernier ne perd pas les droits qui y sont attachés, même en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi. L'utilisation du CPF relève de l’initiative du salarié.

Les opérateurs de compétences (OCPO)

Il fut un temps où vous entendiez parler d’OPCA, ce temps est révolu ! Depuis le 1er avril 2019, ce sont les opérateurs de compétences agréés (OCPO) qui sont chargés d’accompagner la formation professionnelle. Leurs missions restent similaires. Ils ont pour mission de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation. Près de 329 branches sont réparties dans 11 OPCO, au lieu des 20 OPCA qui existaient auparavant. Le principe de cette réforme est de mieux contrôler les organismes de formation et de réorganiser la collecte des contributions auprès des employeurs. Le chantier est gigantesque !
>  Voir toutes mes News